Bilans NeuroPsychologiques- Tests de QI

 

J'appuie ma pratique sur les bilans neuropsychologiques qui procurent une quantité de renseignements sur l'enfant ou l'adolescent qui passe  les tests.

On ne fait pas un bilan psychométrique pour obtenir des chiffres, c'est l'interprétation des différentes données et surtout ce que l'on peut en faire qui est important.

Le bilan permet d'obtenir,  entre autre, le QI (quotient intellectuel), de déterminer les caractéristiques particulières d'un individu en se référant à une norme (population de référence).

Ce bilan d'efficience intellectuelle évalue le fonctionnement général de l'intelligence, identifie une précocité ou un déficit intellectuel, détermine les forces et faiblesses du fonctionnement cognitif et formule des hypothèses sur des difficultés d'apprentissage ou d'attention.

 

 Un bilan est un examen assez long.

Je propose généralement de procéder en 3 fois:

- une séance dîte d'anamnèse où je m'entretiens avec la famille de l'enfant ou de l'adolescent.

- La séance suivante, où  l'enfant/ l'adolescent/le jeune adulte ou en core l'adulte passe le bilan.

- Enfin, en troisième séance dîte de restitution, je rencontre de nouveau la famille afin d'exposer et de discuter des résultats et de mes conclusions.

Pour les enfants de 3 à 6 ans, j'utilise la WIPSSI IV.

Pour les enfants/adolescents de 6 à 16 ans, le test le plus utilisé est le Wisc V. Il est possible également d'utiliser le KABC II. 

A partir de 16 ans, c'est la WAIS qui est utilisée.( test établi pour les adultes)

 

Le bilan neuropsychologique permet, dans un second temps, une orientation vers les professionnels à même d'aider à dépasser les difficultés rencontrées: orthophoniste, psychomotricien, centre spécialisé, psychothérapeute....

Dans le cas d'une supiscion de haut potentiel intellectuel (précocité), c'est à partir des résultats du bilan que le haut potentiel sera établi. On parle d'enfant (ou d'adulte) à haut potentiel (ou précoce) lorsque le QI est supérieur à 130.